Panneau composite aluminium ACP biocompatible et Voile inox

4 mois 14 Vues
Catégorie:
Description:

Présentation panneau composite aluminium ACP biocompatible et voile inox de protection contre les irradiations des HF


Présentation panneau composite aluminium ACP biocompatible et voile inox de protection contre toutes les irradiations des Hautes Fréquences des communications mobiles.
Les panneaux composites aluminium ACP biocompatibles, donc pour les EHS-MCS offrent une protection à 100 % contre tous les rayonnements des antennes relais 5G et 6G inclus, des Téléphones Mobiles, du WiFi, du Bluetooth, des RFID ou satellitaires.
Ces panneaux composites aluminium biocompatibles peuvent être appliqués en protection sur un mur extérieur comme dans l’exemple présenté ou posé à l’intérieur sur les murs d’une pièce.

La structure du panneau composite aluminium ACP comprend 3 couches, deux fines plaques en alliage d'aluminium de quelques dixièmes de millimètres d’épaisseurs avec un revêtement traité au chromate enfermant un noyau en matériau composite, dont l’épaisseur totale standard est généralement de 3mm, mais les panneaux existent aussi en épaisseur de 4, 5 et 6mm.
Les dimensions d’un panneau composite aluminium ACP standard dans les magasins de bricolage sont de 100 cm par 70cm pour prix moyen constaté de 50,00€ soit 71€ le m² TTC.
Par contre chez les professionnels dans les zones artisanales ou industrielles les panneaux vendus ont des dimensions variables, mais généralement 1,5m ou 1,25 m pour une longueur de 2,5m ou 1m par 2m de large avec un prix moyen constaté nettement inférieur, soit environ 36 € le m² HT hors livraison.


Dans l’exemple présenté le panneau a été coupé à la scie électrique, mais il peut l’être aussi avec une règle métallique et un gros cutter ceci après plusieurs passages.
Voici le mur et la baie vitrée à protéger contre les irradiations des antennes relais qui sont situées juste en face à 80m.
Le panneau composite aluminium ACP biocompatible est présenté sur la toiture pour sa mise en place sur le mur extérieur d’une cuisine située face aux antennes relais 5G.

Le panneau composite aluminium ACP biocompatible est ensuite positionné et fixé sur le mur par des chevilles avec des vis et rondelles inox.
Ensuite, pour la protection de la baie vitrée composée de deux châssis coulissants montrés sur des huisseries en aluminium il va être mis en place un voile inox lui aussi biocompatible, ceci simplement et très facilement par la réalisation d’un cadre avec 4 petites cornières en aluminium disponibles dans tous les magasins de bricolage.


Il faut toujours fixer les cornières avec des vis et rondelles inox pour éviter l’oxydation.
Ces voiles inox biocompatibles en principe d’un maillage inférieur à 500 microns sont disponibles chez les revendeurs spécialisés dans les protections anti-champs électromagnétiques artificiels.
Ces voiles inox biocompatibles ont des laizes et surtout des prix au m² très variables.
Ensuite il est impératif de relier l’ensemble des deux protections anti-radiations à la terre, ceci pour évacuer l’induction électromagnétique qui détériore à terme les protections, même si l’inox est amagnétique.
Dans certains cas comme ici il est nécessaire de percer un petit trou de 6 à 8mm dans le mur en béton pour le passage du câble qui va à la terre.
Ensuite on relie une cornière du cadre du voile biocompatible anti-radiations avec un petit câble à la plaque qui est reliée par un câble de terre multibrins standard.
Voici le mur et la baie vitrée protégée au maximum contre les rayonnements des antennes relais 5G.


Nous allons procéder dans la cuisine à des mesures de contrôles.
Nous constatons que le panneau composite aluminium ACP biocompatible et le voile de protection biocompatible offrent une protection très performante contre l’irradiation des Hautes Fréquences micro-ondes MHz et GHz dans des conditions normales donc avec les réflexions puisque le résiduel varie entre 0,07 à 0,12 milli watt par m² soit environ 0,2 Volt mètre ce qui est compatible avec les recommandations d’une irradiation in, pour intérieure, du groupe de scientifique BioInitiative et la résolution n°1815 du Conseil de l’Europe rédigée par un membre de l’organisation.
Dans tous les cas pensez bien à relier le câble de terre soit à la terre électrique de l’habitation soit à une terre indépendante comme dans le cas présent, ce piquet de terre à vis offre une très importante surface de décharge.

Voici la table des équivalences.
La physique universelle nous indique que théoriquement la maille d’un voile d'annihilation des CEM performant
devrait être inférieure au 1/4 de la longueur d'onde des rayonnements hyperfréquences micro-ondes. Néanmoins l'expérience montre que cet aspect est effectivement théorique et ne correspond pas exactement à la réalité.
Pour avoir une bonne protection d'arrêt ou de réflexion des irradiations l'expérience indique qu'il faut que la maille soit inférieure à 0,5 mm notamment pour la 5G.